· 

Entretenir sa terrasse en pierre naturelle

Entretenir sa terrasse, quelque soit sa matière, peut devenir fastidieux si elle n'a pas été bien conçue. Le Monde de la Pierre vous donne les grandes règles à suivre pour vous faciliter la vie ainsi que quelques "petits trucs" !

1/ Le choix de la pierre

Tout commence par le choix d'une pierre adaptée à la région où sera construite la terrasse. Si vous habitez au sud de la Loire, il est possible d'utiliser des pierres relativement poreuses, type Travertin. En revanche, si vous résidez dans des régions plus au nord, comme en Normandie, l'humidité est trop importante. Dans ce cas, il vous faudra choisir des pierres non-caverneuses.

 

Notez qu'il y a aussi des qualités à l'achat. En effet, dans la même carrière, selon le positionnement de la pierre, vous aurez des qualités différentes. Il est donc important de ne pas regarder que le prix, mais d'examiner en détail la matière.

 

Moins la pierre aura de cavités, moins l'eau pourra y stagner et la mousse se développer. On peut ainsi déjà réduire l'entretien de sa terrasse par un choix judicieux. Pour cela, le Monde de la Pierre vous recommande des pierres comme l'ardoise, la pierre dure marbrière de Bourgogne et la pierre du Périgord. Ces roches vont s'adapter à toutes les régions. 


NOTRE CONSEIL :

Parfois la surface des pierres possède des trous qui ont été rebouchés artificiellement. Pour le savoir, retournez la pierre et regardez l'envers pour voir s'il est bien lisse ou s'il présente des cavités.


2/ La conception de la terrasse

Deuxième axe de travail pour limiter l'accumulation de mousse sur votre terrasse : laisser respirer la pierre ! Pour cela, il faudra jouer sur plusieurs tableaux :

  • l'inclinaison globale de la terrasse doit permettre une bonne évacuation des eaux pluviales. On recommande 2 cm par mètre.
  • la dalle de béton ne doit pas être trop étanche sinon, l'humidité restera sous les dalles de pierres. Si c'est le cas, nous vous conseillons de poser une natte drainante entre le béton et la pierre. Elle permettra d’assécher la roche.
  • le joint entre les dalles doit être dans une base souple, idéalement à la chaux pour laisser respirer la matière. Un joint en ciment va maintenir de l'humidité sur le pourtour des pierres et favoriser la prolifération des mousses.

3/ Le nettoyage et l'entretien

Lorsque les deux premières étapes ont été bien menées, l'entretien de la terrasse est facilité, voire inutile. En effet, il faut s'avoir que toute pierre restée dehors s'auto-protège d'elle-même. Un calcin se forme à la surface qui viendra préserver la roche des attaques et de la mousse et constitue une patine naturelle. C'est aussi la beauté de cette matière !

 

Si vous souhaitez néanmoins donner un "coup de neuf" à votre terrasse, les nettoyeurs haute-pression sont à bannir. Ils vont dégrader le joint qui s’effritera ensuite... et sera une source d'accumulation d'eau. Préférez un jet d'eau et une brosse.

Une fois lavée, vous avez la possibilité d'appliquer un anti-mousse. Ces produits, toxiques pour l'environnement, sont à utiliser avec parcimonie. Il vous faut choisir un composé adapté à la pierre naturelle : sa base doit être légèrement alcaline (surtout pas d'acide !). Vous en retrouverez une sélection dans notre showroom.

Deux périodes sont propices au traitement : avant l'hiver, en préventif, ou bien au printemps en curatif. Côté méthode, on choisit un jour bien sec pour pulvériser le produit. On laisse agir jusqu'au lendemain avant de rincer à l'eau et à la brosse.